recherche
English |  Accueil ISBC |  Quoi de neuf |  Carte du site  
   

Ce site utilise des
fichiers de format PDF. Le logiciel Adobe Acrobat Reader est nécessaire pour le visionnement. Pour le télécharger, cliquez sur l'image.

 

 
 
Dans cette section
Membres
Mandat
Plan de Travail
Compte rendu

 Imprimez

print  Rétroaction
 

Plan de travail de la Table conjointe sur les moyens d'action

Vision (5 ans et après)
Capacité optimale dans le secteur du bénévolat -- cela veut dire que les organisations bénévoles (a) sont viables du point de vue financier, (b) rendent des comptes à leurs bailleurs de fonds et à leurs intervenants, (c) collaborent efficacement avec le gouvernement, (d) sont souples et sensibles aux besoins en évolution, (e) s'acquittent de leur mission de manière autonome et (f) sont bien équipés pour atteindre leurs buts.
Mandat et but
La Table conjointe sur le renforcement des moyens d'action (TCMA) se veut un véhicule dont se servent le secteur du bénévolat et le gouvernement du Canada pour collaborer à promouvoir une meilleure compréhension des défis qui se posent au bénévolat et à élaborer des moyens destinés à renforcer la capacité du secteur de répondre aux demandes de la société canadienne à son égard.

Découlent de ce mandat conjoint les buts principaux suivants :

  1. effectuer des investissements stratégiques afin de renforcer la capacité du secteur bénévole et du gouvernement d'élaborer conjointement des politiques, des programmes et des services;

    Le document, Travailler ensemble, décrit trois stratégies ou outils d'investissement.

    1. Recherche et mise en commun de l'information - Appuyer la recherche appliquée et conjointe ainsi que la consultation, constituer une base de savoir, reconnaître les carences dans les moyens, partager l'information et les actifs et élaborer de nouveaux outils et de nouveaux moyens dont les organisations bénévoles et le gouvernement pourront se servir pour relever les défis liés aux cinq aspects de capacité énumérés ci-dessous. La recherche visera également à relever les carences importantes en matière de recherche, à orienter les ressources vers les nouvelles recherches requises pour l'amélioration des moyens d'action dans le secteur, à identifier les conséquences stratégiques de recherches existantes et proposées, à élaborer un programme de recherche pluriannuel pour le secteur bénévole et à approfondir l'analyse de l'Enquête nationale sur le don, le bénévolat et la participation et à la diffusion de recherches existantes et nouvelles, par différents vecteurs, vers les organisations bénévoles et les ministères fédéraux intéressés.

    2. Recrutement et développement des compétences - Renforcer la capacité des organisations bénévoles, aux échelons local et national, mettre en oeuvre des pratiques de recrutement plus efficaces et une meilleure formation des employés, de concert avec le gouvernement (p. ex., par le truchement de projets pilotes).

    3. Stages et bourses d'études dans le domaine des politiques - Favoriser les échanges de compétences et l'élaboration améliorée des politiques dans le secteur du bénévolat et au gouvernement, en collaboration avec le secteur et les intervenants intéressés (établissements d'enseignement, conseils de recherche, etc.).

  2. améliorer le dialogue et la compréhension partagée en engageant davantage le secteur bénévole et le gouvernement dans l'élaboration d'idées sur les questions actuelles et naissantes touchant aux moyens d'action et, plus précisément;

  3. améliorer la capacité du secteur bénévole par le truchement de plusieurs initiatives stratégiques ou d'outils d'investissement, compte tenu des cinq aspects suivants.
  • Stabilité et durabilité financières : La capacité des organisations bénévoles d'obtenir et de gérer les ressources financières dont elles ont besoin pour réaliser leur mission et atteindre leurs buts, d'une manière dont elles peuvent rendre compte aux intervenants appropriés.

  • Capacité stratégique dans le domaine des politiques : La capacité du secteur bénévole d'identifier les enjeux, de déterminer les solutions possibles et d'informer les gouvernements des politiques et des programmes les plus susceptibles d'avoir une incidence positive sur les Canadiens.

  • Planification et gestion des ressources humaines : La capacité de harnacher, de motiver, d'entretenir, de gérer et de récompenser les efforts individuels et collectifs des employés rémunérés, des bénévoles et des membres des conseils d'administration.

  • Gestion des connaissances et utilisation de l'information : La capacité d'établir, d'améliorer, de gérer et d'utiliser efficacement l'information.

  • Capacité structurelle : La capacité d'infrastructure et d'organisation, y compris les structures de direction et de gouvernance.
Élaboration du plan de travail
Il reste à établir les structures et des calendriers plus précis pour l'accomplissement du plan de travail. Actuellement, la TCMA est soutenue par les sous-comités qui s'occupent de cinq " aspects clés de la capacité " (finances, politiques, ressources humaines, structure, mise en commun des connaissances et de l'information).

La TCMA fournira l'orientation et la supervision générales et le secrétariat se chargera du fonctionnement et de la supervision de tous les jours. Le secrétariat de la TCMA coordonne les plans de travail et les rapports d'étape des sous-comités. Le Secrétariat fait rapport à la TCMA des progrès réalisés et recommande des changements à la portée, au temps, aux ressources et aux produits livrables, selon le cas. Pour décider de ces changements, la TCMA se fondera sur les risques et les possibilités qui lui seront exposés.

Parmi les éléments du plan de travail inclus aux annexes 1 et 2, on note les principaux produits livrables, le budget, les dates cibles, l'outil d'investissement, les participants, les liens (avec d'autres tables conjointes, groupes de travail ou comités), les activités de soutien, les calendriers, les extrants et la situation. Chaque sous-comité de la TCMA pourra utiliser des plans plus détaillés.

Les définitions suivantes ont été adoptées dans le but de favoriser une compréhension commune des expressions utilisées dans le plan de travail.

Activités - Mesures ou tâches distinctes découlant d'un plan et qui sont confiées à des parties données, se produisent dans des limites temporelles précises et sont destinées à produire des produits ou des extrants quantifiables.

Produits livrables - Les produits finals spécifiés et prévus du processus, du projet ou de l'initiative, susceptibles d'être produits au terme d'une phase, d'une activité ou d'un groupe d'activités. Les produits livrables peuvent se présenter sous la forme d'un document, d'un exposé ou d'un résultat planifié et attendu.

Activités- Mesures ou tâches distinctes découlant d'un plan et qui sont confiées à des parties données, se produisent dans des limites temporelles précises et sont destinées à produire des produits ou des extrants quantifiables.

"Extrants" - Il convient de faire la distinction entre " extrant " et " issue ", qui désigne un résultat, un impact, un effet ou une conséquence (intermédiaire ou finale, à court ou à long terme, prévu ou pas, désiré ou pas, qualitatif ou quantitatif) des activités et des extrants. L'issue ne fais pas partie du plan de travail mais elle peut être notée comme " issue attendue ", auquel cas elle s'apparente à un objectif ou à un but. Les issues/impacts sont évalués ou mesurés au terme du projet ou d'une phase du projet. " Les indicateurs du rendement " - élaborés en fonction des " issues attendues " - facilitent la surveillance et l'évaluation des résultats et des impacts des activités et les extrants. Principes directeurs de la mise en oeuvre du plan de travail.

  • Consultation et inclusion - Il faut prendre soin d'engager le secteur bénévole et tous les autres intervenants qui ont manifesté un intérêt, y compris les provinces, pour tous les aspects de la mise en oeuvre du plan de travail.

  • Équité et transparence - Les décisions prises et le travail accompli sous l'égide de la TCMA doivent être équitables et transparents et obéir aux principes de l'éthique.

  • Collaboration - Tout doit être mis en oeuvre pour établir des liens et des synergies avec les autres comités et groupes de travail et les autres parties intéressées, dans les secteurs public, privée et le secteur bénévole et entre les différents niveaux gouvernmentaux.

  • Tirer profit des ressources en place - Tout doit être fait pour tirer profit des connaissances acquises. La TCMA saura mettre à contribution les conférences, les experts, les cabinets de réflexion et les autres vecteurs d'information, tout au long du processus.

  • Souplesse - Il faudra adopter une démarche souple pour surmonter les obstacles inattendus et saisir les possibilités qui se présenteront.

  • Étendue de la recherche - Il sera réalisé des recherches qualitatives et quantitatives.

  • Stratégie d'investissement à court et à long terme - L'investissement doit être guidé par une stratégie double qui soutient le travail susceptible de procurer des avantages immédiats au secteur et aussi des résultats à long terme. Les recommandations relatives aux investissements à court terme seront fondées sur l'information disponible à ce moment; les stratégies sur lesquelles s'appuieront les positions et les recommandations stratégiques à long terme devront se fonder sur les connaissances les plus récentes. Une démarche fondée sur une double stratégie prend également en compte le fait que les produits livrables clés issus des premières étapes pourraient influer sur les orientations de la stratégie à long terme.
Principaux résultats attendus
A. Profil du secteur bénévole au Canada
Une analyse détaillée des organisations bénévoles au Canada. L'établissement d'un profil détaillé du secteur bénévole reposera sur la collecte et l'analyse de données de base concernant la taille et l'étendue des organisations du secteur bénévole au Canada au moyen d'une série d'initiatives de recherche.
Résultats secondaires attendus
  1. Liste maîtresse des organisations du secteur bénévole au Canada

  2. Enquête nationale sur les organisations bénévoles, y compris :

  3. Rapport de phase I sur les données de base concernant la taille et l'étendue du secteur bénévole (qui servira de repère pour l'évaluation des changements à l'avenir) - automne 2002

  4. Enquêtes ciblées (RH, finances, structure, transfert des connaissances - janvier 2003

  5. Rapport de phase II sur la recherche ciblée de la phase I. Les activités de recherche pourraient porter sur les besoins cernés dans les domaines des ressources humaines, des finances, des politiques, de la structure et du transfert des connaissances. - septembre 2003

  6. Recommandations concernant les investissements futurs dans la recherche et le renforcement des capacités (prise de décisions fondée sur l'expérience) - décembre 2003

  7. Des projets mixtes futurs entre le gouvernement et le secteur bénévole (conseils aux ministres) - juin 2005

  8. Stratégie de diffusion et de transfert des connaissances- juin 2002
Budget : 5,5 M$
B. Enquête nationale sur le don, le bénévolat et la participation
Diffusion et analyse plus étendues

Budget : 1,7 M$

C. Stratégie de recrutement et de développement des compétences
  1. Document de travail sur les défis/problèmes liés aux ressources humaines auxquels le secteur bénévole doit faire face maintenant et devra faire face à l'avenir.

  2. Inventaire des possibilités actuelles de formation et de développement des compétences dans le secteur bénévole. - novembre 2001

  3. Projets pilotes en vue de mettre à l'essai les moyens de renforcement de la capacité en matière de ressources humaines - mai 2002

  4. Stratégie d'investissement et recommandations visant à combler les écarts et à satisfaire aux besoins prioritaires. - août 2002
Budget : 1 275 M$
D. Stages et bourses universitaires dans le domaine des politiques
  1. Examen des programmes actuels de stages et de bourses universitaires - septembre 2001

  2. Projets pilotes : Stages et bourses offerts par le gouvernement et le secteur bénévole

  3. Recommandations concernant les prochaines étapes en vue de la mise en œuvre à long terme - mars 2003

  4. Recommandation de la TCMA concernant le processus d'établissement de critères et de sollicitation pour la PSEPM - mars 2001
Budget : 1 275 M$
E. Résultats attendus particuliers
  1. Plan d'action pour les domaines de travail prioritaires liés aux finances - juin 2001

  2. Recommandations concernant des ressources et outils de gestion financière efficaces -mars 2002

  3. Outil d'évaluation des compétences dans le domaine des politiques -février 2002

  4. Possibilités de formation dans le domaine des politiques/programmes - avril 2002

  5. Rapport sur la gouvernance appropriée/optimale - septembre 2004

  6. Approches opérationnelles innovatrices - affichées en permanence sur le site Web de l'ISB - en permanence
Budget : 600 000 $
Notes budgétaires :
On réserve 15 % des affectations à l'administration de projets.
Documentation
  • Travailler ensemble
  • Présentation au SCT
  • Mandat de la Table conjointe sur les moyens d'action
 

 

 
 
      
À propos de l'ISBC | Lien gouvernement-secteur | Financement | Élaboration de politiques | GI-TI
Réglementation | Identité du secteur | Travail et bénévolat | Recherche sur le secteur | Rapports de l'ISBC | Contactez-nous | Code de financement | L'Accord | Sources de financement | Resources de gestion financière | Pratiques exemplaires | Comité consultatif | Rapports | Contexte historique
Dernière mise à jour le: 2018-02-22